jeudi 20 octobre 2011

Premier contact

C'est en juin 2011, lors d'une sortie entre collègues que j'ai eu l'occasion de monter sur cet engin pour la première fois. Alors que j'avais toujours considéré la Gold comme l'archétype de ce que je n'aurai jamais comme machine, au retour d'un petit essai d'une vingtaine de minutes, c'était décidé, je voulais la même...
Jean-Luc, tout est de ta faute, tu n'aurais jamais dû me la prêter.


La douche froide

Bon, je veux la même d'accord mais ça se trouve où ces bêtes là? Chez le concessionnaire Honda du coin bien sûr mais à 28000€ le morceau ça ne passe pas dans le budget "loisirs" de l'année... Alors on va aller voir les occasions, La Centrale, Le Bon Coin et les autres. Arf!!! L'aile d'or c'est pas du plaqué mais du massif. Toutes les annonces sont largement au dessus de la cote. Donc pour en trouver une avec moins de 50000km et à partir de 2006, la dernière mise à jour avant le modèle airbag en cet été 2011 il faut compter au moins 18000€... Bon tant pis, je garde la Pan 1100 toujours aussi fidèle et fiable.




Fin de l'aventure?

Ouais, mais alors on fait quoi? Ben on est maintenant en Juillet, c'est les vacances et je me contente juste de regarder de temps en temps les annonces. Et un jour en cette fin de juillet sur Le Bon Coin je tombe sur cette annonce d'une Gold accidentée, assez récente et avec peu de km. Faut voir non? Le bricolage après 24 ans de mécanique auto en tant que professionnel ne m'impressionne pas outre mesure. J'ai déjà remonté des motos à partir de leurs pièces détachées livrées en vrac. Faut dire que ça ne date pas d'hier. Bon mais assez de tergiversations, faut aller la voir quand même. Coup de fil au magasin SEB à 9h00, heure d'ouverture et j'obtiens un certain Jérémy à l'appareil. Etonnant non? RV est pris pour le jour même avant midi. J'étais alors dans le Morvan entre Nevers et Chateau Chinon. La société SEB est à Meung sur Loire un peu après Orléans. 270km en partant à 9h30, mon interlocuteur doutais que j'y arriverai ( en voiture ). J'y suis arrivé à midi moins dix. Inspection de la bête pour voir ce qu'on peut avoir pour 9990€. Oui, y'a du dégât quand même. Après analyse succincte il apparaît que le clash a eu lieu sur l'A86 à Nanterre. Genre circulation entre la 2 et 3ème file, le véhicule de la file de gauche déboîte, ça touche donc premier choc, la moto est déséquilibrée et termine en glissade sur le côté droit. A première vue tous les plastiques de carénage à gauche comme à droite sont HS. Il n'y a pas eu de choc brutal, normalement pas de bobo au chassis et la moto n'est pas mise en RSV. Bon mais le garage ferme à midi et en 10mn je ne prend pas de décision. RV à la réouverture à 14h00 pour voir ça de plus près. Petit resto à Meung où je consulte ma documentation car au vu des photos de l'annonce j'avais fait un devis express sur le net ( merci Bike-Parts.fr ). 14h00, retour à la base pour examen approfondi. En gros, en première approximation de ce qui est visible et supposé, environ 5000€ de pièces. Je comprends pourquoi elle se retrouve là et n'a pas été réparée. Sauf mauvaises surprises c'est jouable puisqu'on zappe la main d'oeuvre. De plus cette moto a son livret d'entretien à jour, toutes les révisions étant faites chez Japauto. Je signe donc et comme le magasin va fermer une partie du mois d'août, la livraison à la maison ( Moselle ) est prévue la première quinzaine de septembre. J'oubliais, malgré une tentative pour baisser le prix le gars Seb est resté intraitable, en effet la moto était arrivée depuis moins d'une semaine, donc il avait de la marge... Bon tant pis...

Faut se décider...

La moto est arrivée comme prévu début septembre. Et ça fait maintenant près d'un mois qu'elle attend qu'on s'occupe un peu d'elle dans le garage. Impossible même de la faire tourner, les couvre culasses étant éclatés. D'ailleurs, quid du moteur et de la boîte... De toute façon il faudra démonter le carter de distribution. En effet après un démontage partiel en vue de l'expertise le mécanicien qui s'en est occupé n'a trouvé rien de mieux que de mettre du Sopalin pour boucher les trous et fissures des couvre culasses éclatés. A vérifier donc qu'il n'y en a pas des morceaux coincés dans les chaines de distribution. On verra bien. Pour l'instant le temps libre en cette fin septembre est consacré à la Pan. Révision complète avant la vente. Ben oui la compagne motorisée de ces trois dernières années devra être vendue pour financer les frais de la Gold.
4 octobre 2011, la Pan est prête, l'annonce est déposée sur Le Bon Coin.
 http://www.leboncoin.fr/motos/243985753.htm
Annonce introuvable? Ben oui elle a trouvé un nouveau maître.


Les travaux sur la Gold vont pouvoir commencer...


S'il te plait Monsieur SEB n'écrit plus sur les selles de tes motos, c'est très difficile à enlever...
Auparavant j'imprime le manuel d'atelier de cette moto car la RMT n'existe pas pour ce modèle. Plus de 700 pages sur deux classeurs quand même. Un regret, ce manuel ne traite que des montages/démontages/réparations mais pas un mot sur le fonctionnement des différents ensembles ou mécanismes. Quels sont les circuits des freinages couplés par exemple et où se trouve l'explication sur le fonctionnement de l'anti plongée... Sur ce plan la RMT fait beaucoup mieux.




Démontage et "what a surprise..."

Dépose donc de tous les éléments de carrosserie abimés ou en état. De toute façon il est prévu outre la remise en état d'effectuer une révision complète, à savoir, vidange moteur, filtre à huile, filtre à air, bougies, vérification des jeux aux soupapes, vidange du pont, vidange du circuit de refroidissement, vidange et réglage des roulements de fourche, remplacement des plaquettes de freins AV. Tiens une bizarrerie, les plaquettes de droite et de gauche ont des références différentes... Pourtant la Pan qui dispose également d'un freinage couplé n'a pas cette particularité. L'anti-plongée peut-être? Pas grave, je verrai plus tard.



Jusqu'à présent tout se déroule à peu près comme prévu mais bien sur c'était trop beau. Quelques vilaines surprises invisibles à première vue apparaissent, laissant envisager un gonflement non négligeable des dépenses. En voilà la liste :

- le support des compteurs est cassé
 
- le radiateur gauche est légèrement déformé suite au choc et le support de son ventilateur est donc cassé.

- les tubes centraux des deux collecteurs d'échappement sont enfoncés. Ce sont les pare cylindres qui en se repliant ont provoqué les dégâts.

- le phare gauche intact extérieurement est fendu au niveau de la coque AR et son moteur de réglage d'assiette est cassé.


Le bilan

Donc à part les surprises précédentes découvertes au cours du démontage voilà la liste des pièces à remplacer. Celles-ci étaient visibles par contre dès le premier jour.

- les 2 flancs de carénage.


- les ouies de sortie d'air

- l'araignée support de carénage

- le "boomerang"

- la partie inférieure

- les rétroviseurs
 
- la console centrale

- les carénages d'échappement

- le couvercle de valise côté droit

- l'embase d'antenne
 

- les couvre culasses 

L'expertise

Vais-je réussir à gagner le pari d'avoir une Gold 1800 en état, entièrement révisée et de moins de 25000km pour moins de 17000€ ? En ce mois d'octobre 2011 le challenge tient toujours. Il est certain que beaucoup auraient préféré mettre quelques milliers d'euros en plus et n'avoir à s'occuper de rien. Mais bon on ne se refait pas et puis il faut bien occuper quelques loisirs.
Juste donc à faire le tri entre ce qui doit-être remplacé et ce qui peut être réparé. Ca va être assez vite fait. Tout ce qui est carrosserie plastique devra être remplacé. De même pour ce qui concerne les carénages d'échappement en tôle. L'araignée pourrait éventuellement être redressée mais il faudrait un gabarit pour la reconditionner aux dimensions exactes car si ce n'est pas le cas les pièces de carrosserie qui viendront se fixer dessus seront sous tension avec risques de fêlures à la longue. Reste le radiateur côté droit et les échappements. Le radiateur ne fuit pas et pour l'instant je n'ai rien décidé quant à son remplacement, sa remise en forme ou le laisser en l'état. Pour les échappements il y a eu une période galère. Je n'ai pas trouvé d'artisans dans la région qui voulaient se charger de les réparer. Pourtant hormis les tubes enfoncés ils sont à l'état neuf et il n'est pas question de les remplacer vu le prix du morceau : plus de 1100€ pièce chez Honda. Il n'existe apparemment pas de fabrication dans l'adaptable pour la Gold 1800. Les contacts des "spécialistes" de la question sur le net n'ont rien donnés non plus. N'étant pas équipé pour former des tubes je décide d'essayer de réparer par moi même.
Pour tout le reste il faut trouver le moyen d'obtenir toutes ces pièces au prix le plus intéressant. C'est là tout l'intérêt d'internet...
Donc sur BikeParts le montant des pièces ( sensiblement égal aux prix pratiqués par n'importe quel concessionnaire Honda en France ) se monte, pièces de la révision complète comprises, aux alentours de 8300€. Oui, quand même mais ça donne une base... Avec les surprises constatées on s'est un peu éloigné du devis primitif.
Les prix les moins chers constatés sont évidemment aux Etats Unis puisque jusqu'à présent c'est dans ce pays que les Gold étaient fabriquées.
 Parfois presque la moitié du prix en France. Mais il y a un problème avec les USA, les droits de douanes et les taxes. Avec les services postaux et sur des petits montants il est possible de passer à travers. Mais sur une commande de cet ordre avec livraison DHL ou UPS c'est illusoire malheureusement et le risque est grand à l'arrivée de se retrouver avec une facture équivalente à la facture française. Reste à explorer l'Europe communautaire. Là pas de taxe, la TVA est réglée directement dans le pays vendeur et pas de droit de douane. La meilleure solution trouvée ( mais y'a peut-être mieux ) a été l'Angleterre sur ce site :
http://www.hondaoriginalparts.com/
Pour les mêmes pièces on arrive à un total d'environ 6000€. C'est déjà plus en adéquation avec ce qui était prévu au départ. A noter que les Anglais ne faisant pas partie de la zone euro ma banque prélève 2.7% de frais sur le montant des transactions. Mais y'a pas photo ça vaut encore le coup. Comme je doute que les concessionnaires français fassent largement plus de marge que leurs collègues britanniques il faut peut-être se tourner vers les importateurs pour trouver une explication à une telle différence. Enfin, c'est une hypothèse en attendant une explication plausible.
Dernière solution pour gagner quelques euros, l'adaptable quand c'est possible. Le boomerang par exemple qui coûte la bagatelle de 651€ chez Honda France peut se trouver en version chromée à 150€ chez un accessoiriste. Il en est de même pour les baguettes de valise par exemple. Il y a aussi les pièces d'occasion sur le net. Mais la Gold n'échappe pas à la règle, lors d'une chute ou d'un accident en moto c'est la carrosserie qui part tout de suite en morceaux. Résultat les pièces de carénage sont plutôt rares.
C'est décidé, on continue l'aventure, reste juste à la Pan à trouver un acheteur pour financer tout ça, du moins en partie...

Honda France à Croissy-Beaubourg

Les mains dans le cambouis

En premier lieu je décide de vérifier le bon fonctionnement de la partie mécanique, moteur, boîte, etc... Donc commande chez nos amis ( ennemis ? ) héréditaires les pièces indispensables à la mise en route du moteur. A savoir les cache culasses, filtres, bougies, quelques joints, pour l'huile on a tout ce qu'il faut ici. J'en profiterai pour vérifier que tout se passe bien avec ce site et les anglais.
En attendant la livraison je m'attaque à la fourche, vidange et réglage des roulements. A priori elle n'a ni jeu ni point dur. Un peu normal à 25000km.

Rien à signaler sur les tubes et fourreaux, juste de l'huile très sale dans le tube gauche. Mais ceci a déjà été signalé sur l'un des forums de la gold ( http://forum.fgwcf.org/default.asp ). Les roulements ne sont pas marqués. RAS.

J'avais une inquiétude sur le demi guidon gauche. Une vérification de la géométrie s'impose donc. Posé sur un marbre les deux demi guidons sont orientés sur des angles identiques à 1° près. De plus c'est celui de droite qui est le plus rentré alors qu'il n'a rien touché. C'était donc psychologique.

Remontage donc de la fourche et des demi guidons.

Dépose du carter de distribution pour constater qu'effectivement il y a un bout de Sopalin qui traine. Ca prouve aussi que le moteur n'a pas tourné sinon je n'aurais rien retrouvé.
Vidange, remplacement des bougies, filtre à huile et filtre à air. En déposant ce dernier je comprends pourquoi les temps de MO facturés sont si importants sur la Gold... par contre je constate qu'il était pratiquement neuf et donc qu'il avait bien été changé à la révision des 18000 comme indiqué sur la facture de Japauto.

Une semaine après la commande un livreur UPS m'apporte les pièces commandées. Rien à dire, les prix sont conformes à la commande, toutes les pièces sont bien là.
Je m'empresse de monter les couvre culasses pour tenter de démarrer le moteur. De nouvelles surprises en vue ? La suite au prochain paragraphe...

Alors, ça démarre?

Pas de discours, des actes...


Voilà une grande victoire sur l'incertitude. J'ai un peu triché, ce n'est pas le premier démarrage car il avait déjà tourné quelques minutes auparavant mais je n'avais pas la caméra sous la main. Les vitesses passent bien, l'embrayage est normal. Ca rassure sur la suite des évènements. 
A noter que j'ai coupé le contact en basculant le détecteur d'inclinaison qui doit arrêter le moteur en cas de chute.
Bon mais tout ça était en échappement libre, et si on s'occupait des tubes des collecteurs pour voir si oui ou non ils sont réparables en l'état ?



L'échappement, possible, pas possible?

Tout d'abord la méthode envisagée. Pas question d'effectuer une soudure à l'électrique sur du tube aussi fin. Il faut se débrouiller uniquement en essayant de redonner sa forme d'origine à la tôle pliée. La méthode sera donc chauffage ( au rouge ) et dudgeonnage. Le dudgeonnage consistera à introduire une forme à l'intérieur du tube afin de lui redonner son aspect primitif. Bien sûr le tube ne se laissera pas faire facilement, il faudra donc le persuader par la force et des contraintes de déformation risquent de se manifester sur le collecteur. La solution? Brider l'ensemble dans sa position initiale.
Il va donc falloir fabriquer un minimum d'outillage uniquement pour cette opération.
Une plaque d'acier de 20mm d'épaisseur servira de marbre sur lequel sera fixé le collecteur à traiter. Un évidement sera pratiqué dans cette plaque pour avoir libre accès au tube à réparer. Deux outils à frapper seront également fabriqués. Le premier conique pour dégrossir le travail et un second à bout arrondi au diamètre pratiquement identique à l'intérieur du tube. Et si les explications ne suffisent pas ça va ressembler à ça :


Premier essai sur le collecteur de gauche, le moins touché. On démarre avec ça :


Bridage de la pièce, chauffage de la partie à redresser et mise en action des deux outils à frapper


Petit à petit le tube reprend sa forme, et tant que l'outil est à l'intérieur il faut rattraper par de brefs coups de petit marteau les défauts extérieurs.
En définitive à l'arrivée ça donnera ceci ( avec juste un petit coup de peinture haute température qui durera le temps de la photo ) :


Bon ça s'est bien passé mais je suis nettement plus inquiet pour l'autre côté où le tube est nettement marqué par une pliure. Donc on part de ça :

En appliquant la même méthode et avec pas mal d'angoisse j'ai quand même obtenu ce résultat :
Bon, ça devrait aller, c'est pas trop mal pour un chaudronnier amateur...

Bricole en attendant...

En attente d'un nouveau lot de pièces quelques bricoles en attendant. Depuis 2006 la Gold dispose de deux aérateurs au niveau des carénages d'échappement. Ils sont censés apporter de l'air chaud sur les pieds à la demande grâce à une commande au tableau de bord. La commande s'effectue par câbles. Un câble part d'une manette au tableau de bord et se dédouble dans un petit boitier pour atteindre les deux volets d'aérateurs.

J'ai retrouvé cette commande en deux parties séparées au niveau du boitier "1". Il manque la pièce qui relie les trois câbles. Quelle est sa forme d'origine? Je n'en sais rien et ce n'est pas détaillé mais ce qui est sûr c'est que cet ensemble coûte 143€... Alors je vais imaginer et fabriquer la pièce manquante.

Un petit plan en 3D avec Sketchup sur PC pour varier un peu de l'atelier :

Puis retour au garage pour la fabriquer avec les moyens du bord à partir d'un barreau en laiton.


Le montage final.

Terminé, à stocker en attendant le remontage.

 Un peu de temps libre donc. On va s'occuper du coffre. Il n'a reçu aucun choc ( à part l'embase d'antenne qui a frotté ) mais comme je l'avais vu sur le forum de la FGWC le couvercle a tendance à bouger, le joint caoutchouc qui le sépare du coffre étant trop souple. J'adopte la solution éprouvée sur le forum, à savoir l'insertion d'un tuyau silicone à l'intérieur du joint. J'ai pris du souplisseau diam 6mm ext.

Et pour terminer ajout de deux petites butées caoutchouc trouvées chez gold-rider

De plus les charnières du couvercles font vraiment "quincaillerie". Je l'avais déjà remarqué sur celle de Jean-Luc qui a encore moins de km. Je dépose les charnières et leur fait subir un petit tour d'étau comme indiqué par les flèches.
 
Ces modifications ont pour effet de rendre le couvercle du coffre plus conforme à ce qu'il aurait dû être d'origine.

Sur le coffre toujours le bouton de réglage du chauffage de selle AR me semble bien dur. J'ai constaté par ailleurs que ce problème était courant. Dépose, ébavurage de la piste crantée et graissage vont le rendre beaucoup plus docile.

Enfin pour en terminer avec cet intermède du coffre et juste pour le fun, fabrication d'un tapis sur mesure après un stage machine à coudre. Morceau de moquette avec surpiquage des bords.

Au fur et à mesure que je découvre cette moto quelques détails m'interpellent quand même. A près de 30000€ le bout soit trois fois le prix d'une Clio la fabrication n'est pas toujours ce qu'on pourrait en attendre. Les ajustements de carrosserie ne sont pas toujours au top, de même les faisceaux électriques sont loin d'approcher la qualité de ceux d'une Renault de base. Pas bien grave, j'espère qu'elle se rattrapera sur la route...

Elle repose sur ses roues

Tout d'abord un détail oublié. En fait pas vraiment car j'ai la liste imprimée sur le mur du garage avec toutes les interventions à effectuer. Les premiers jours elle s'allongeait de façon inquiétante, maintenant, au fur et à mesure des réparations les lignes sont rayées les unes après les autres. Ma liste comporte 60 remplacements ou remises en état majeurs. Actuellement 19 sont terminés.
Pour en revenir au détail "oublié", il s'agit d'une vis de fixation du pare cylindres droit cassée à ras dans un longeron du chassis. Opération toujours un peu délicate au cas où le morceau restant ne consent pas à se laisser faire avec de petits coups de pointeau. Et là c'est la cas, donc perçage le plus au centre possible afin de pouvoir travailler avec un extracteur.

Au vu de la photo on constate que ça s'est bien passé.

Ensuite pour justifier le titre du paragraphe, remontage de la roue AV et des freins avec des plaquettes neuves. Je n'ai pas d'expérience sur cette moto mais les anciennes plaquettes n'étaient pas encore à la limite à 24000km. D'après les factures en ma possession elles n'ont pas été remplacées. Si c'est le cas, le précédent propriétaire n'était pas un freineur fou genre Joe Bar Team... D'ailleurs les disques sont encore aux cotes d'origine en épaisseur. Tant mieux, il n'y a pas que de mauvaises nouvelles. J'en profite pour remplacer le liquide freins et purger tout le bazar. Avec  deux purgeurs par étrier puisqu'il y a deux circuits séparés, freinage couplé oblige. Mais bon, tout ça j'ai déjà connu avec la Pan.

Dans la foulée, remontage des collecteurs ( avec des joints neufs ) qui m'ont causé tellement de soucis. Impeccable, tout s'ajuste parfaitement, il n'y a pas eu de déformation. Remontage des silencieux, eux aussi sont comme neufs.

Ca prend forme. Ce qui me chagrine un peu depuis le début c'est de la voir recouverte de poussière accumulée pendant ses mois d'inaction. La météo clémente aujourd'hui dans la région me donne des idées de Karcher. Dire que certains motards hésitent à employer cet ustensile sur leurs motos... Et bien la voilà, dépouillée, mise à nue qui va quand même subir les affres du jet d'eau. Mais pas d'inquiétude, la plupart des connecteurs sont étanches de même les roulements de roues sont pratiquement impossibles à atteindre directement avec le jet. De toute façon, ensuite, passage à la soufflette du compresseur, déclipsage des connecteurs et petit coup de WD40, l'ami des connexions électriques.


Une solution pour la sécher? Oui bien sûr, la démarrer et vérifier que les échappements jouent bien leur rôle.


Et bien tout semble Ok, enfin un son de Goldwing. Pas de bruit de soupape ni d'injecteur. Avant de refermer les culasses j'avais vérifié les jeux et ça donnait ça :

                        cylindre 1             cylindre 3               cylindre 5                             préconisé
            Ech           20                         23                          20                                0.21 - 0.25
            Adm         12                         16                          15                                0.12 - 0.18
<AV
            Adm         12                         13                          15                                0.12 - 0.18
            Ech           22                         20                          23                                0.21 - 0.25
                        cylindre 2             cylindre 4                cylindre 6

Tant qu'on est dans les normes on ne touche pas. En fait le réglage par pastilles est très stable dans le temps. Quoiqu'il y a mieux, les poussoirs hydrauliques, comme sur la plupart des voitures actuelles. Je crois que la 1500 en était dotée. La 1800 à sa conception a dû passer dans la moulinette des économies à réaliser.
Je l'ai laissée tourner jusqu'au déclenchement des ventilateurs. RAS donc pour l'instant sur la mécanique.
Détail amusant, je viens de m'apercevoir avec la vidéo qu'il y a des feux additionnels dans le coffre. A ma connaissance et bien qu'encore ignorant du monde de Gold, ce n'est pas d'origine. En regardant de plus près l'historique des factures, j'en découvre une à part d'un montant de 3575€ d'accessoires divers... Bigre, ce winger n'était pas regardant sur la dépense. Je vais tenter de le retrouver... Le net peut tout non?